Comment accorder sa confiance à un thérapeute psychanalyste ?

Le psychanalyste peut psychiatre ou psychologue, ou ni l'un ni l'autre.

Le titre de psychanalyste dépend surtout d'un très long parcours de formation (minimum une dizaine d'années) dont les registres principaux sont :

  • D'abord et avant tout une longue psychanalyse personnelle
  • Ensuite un parcours didactique de plusieurs années
  • Suivi de supervisions par des pairs auprès d'une fédération ou d'une école de psychanalyse pendant quelques années

La démarche consistant à contacter pour la première fois un psychanalyste peut paraître, à juste titre bien intimidante...Vous n'osez pas franchir la porte, vous ne voulez pas vous allonger sur un divan, vous ne voulez pas d'un thérapeute silencieux, vous ne connaissez pas le rêve éveillé et vous avez à juste titre des appréhensions ? L'instauration d'une relation de confiance, à terme, est un facteur fondamental pour la réussite d'une thérapie. La sélection du meilleur psy est avant tout une question d'expérience et de ressenti. C'est pourquoi, pour un premier contact, un soutien, un accompagnement ponctuel, vous pouvez soit bénéficier d'un psy en ligne, soit opter pour une thérapie brève sur quelques séances... A noter, le psychanalyste rêve éveillé est un thérapeute en interaction avec vous, et cela dès le début d'une thérapie : il cherche avec vous des solutions, il vous accompagne par des interventions pour vous familiariser avec l'expérience du rêve-éveillé. Toute personne est en mesure de faire des rêve éveillés, certaines personnes mettent plus de temps, le rythme propre à chacun est respecté.

La psychanalyse à médiation rêve éveillé vient bousculer les clichés et proposer une autre vision de la psychanalyse

Le rêve éveillé est l'outil principal, le baromètre et l'indicateur des changements lorsque le travail thérapeutique devient plus profond. Il est le troisième pôle qui vient compléter et enrichir le dialogue entre le patient et le thérapeute. Ce troisième pôle manifeste la vie intérieure du patient, son inconscient, son vécu passé et actuel (et ce bien avant l'âge de la parole), qui demeure enfoui. Dans une relation duelle patient-thérapeute, le transfert et contre-transfert est un point délicat à gérer. Il peut s'agir de projections que le patient ou le thérapeute peuvent faire l'un sur l'autre et qui peuvent freiner ou interrompre le travail thérapeutique. Le rêve éveillé, en tant que troisième pôle vient casser cette relation duelle en laissant se déposer les éléments transférentiels sur lui. De plus, il permet de travailler sur des bases plus solides que des interprétations à vérifier. D'autres avantages sont présents avec une psychanalyse à médiation rêve éveillé, en offrant des pistes de travail au thérapeute et au patient, le rêve éveillé accélère notablement l'analyse, qui n'est plus interminable et il espace les séances. Enfin, la psychanalyse rêve éveillé est tournée vers la recherche de solutions et ne vise pas seulement une connaissance de son fonctionnement sans pouvoir opérer de changements concrets dans son quotidien. Tout en utilisant les ressorts de la psychanalyse classique et la découverte du rêve éveillé par Robert Desoille, la psychanalyse rêve éveillé trouve une de ses spécificités dans le fait de privilégier le mouvement et le langage symbolique de l'image, le vécu du patient, en mobilisant les ressources de la personne pour terminer autrement des vécus traumatiques.

Le rêve-éveillé en analyse tire son efficacité non pas de la compréhension du sens du rêve mais de l'émotion qui est ressentie en vivant les scènes imaginées et verbalisées au thérapeute.

Article : "L’expérience de la solitude et l'accompagnement en rêve éveillé"